Prochain concert le jeudi 29 mars 2018 à 19h00 à ne pas manquer...  

Historique

Kéram est une composante du Centre d’Enseignement et de Diffusion de la Culture Arménienne.

Le CEDCA Tivoli, créé en 1974, dispense des cours de langue, d’histoire, de littérature, afin de préparer les élèves des lycées et collèges aux épreuves d’arménien du baccalauréat. Cet enseignement est indissociable de l’aspect récréatif qui prend la forme du chant, de la danse, du théâtre.

 

A partir de 1980, le CEDCA Tivoli développe une nouvelle activité : l’initiation à la musique traditionnelle arménienne. Des séances sont organisées où les élèves peuvent voir et entendre, souvent pour la première fois, les instruments traditionnels arméniens. Pendant plus d’une année, des musiciens venus d’un peu partout leur feront des démonstrations permettant à chacun de se familiariser avec cette musique. Très vite, nait auprès de certains élèves le désir de s’initier à la pratique instrumentale. Parallèlement à la démonstration commence donc un enseignement. La pratique de l’instrument est assez rapidement associée à l’exécution de pièces pour orchestre qui permettent de développer auprès des jeunes musiciens la rigueur qu’impose le travail en orchestre.
L’ensemble de musique traditionnelle Kéram est l’aboutissement de ce cours de musique traditionnelle dispensé au sein du CEDCA Tivoli.
Au fil des années, l’approche de l’enseignement évolue pour s’orienter finalement vers une relation qui favorise le développement de ce qui n’est souvent, au début, qu’une vague attirance pour un instrument.
La formule « un enseignant pour un élève » est mise en place, les résultats suivent.
Peu à peu, ceux qui ont profité de l’enseignement atteignent un niveau leur permettant de devenir à leur tour des initiateurs pour les jeunes musiciens.
La formation dispensée permet à un jeune de mener parallèlement l’étude de l’instrument et celle de l’aspect théorique de la musique (solfège). Peu à peu, l’orchestre attire à lui des musiciens ayant une très solide formation sur les instruments classiques (piano, violon, harpe…), mais qui désirent retrouver cette partie de leur patrimoine ancestral par la pratique d’instruments typiquement arméniens.
L’orchestre, créé tout d’abord en tant que moyen d’approfondir l’enseignement, a bénéficié au fil des ans de l’enseignement et des conseils d’éminents musiciens d’Arménie, citons notamment Khatchadour Avédissian, Gaguik Mouradian, Yeghiché Manoukian, Araïg Bartikian, Khatchig Mouradian, Ludwig Gharibian, Krikor Arakélian… L’ensemble Kéram se produit tant en France qu’à l’étranger.